Hommage de ma fille Florence
Témoignage lors du lancement le 4 décembre 2005

Lorsqu’on regarde ma mère, on voit une personne épanouie, souriante, chaleureuse et rayonnante. Les gens qui ne la connaissent pas depuis longtemps pourraient croire qu’elle a été plus chanceuse qu’eux et qu’elle a toujours été ainsi.

Elle n’a pas toujours été ce rayon de soleil. Comme tout le monde, elle a vécu des choses difficiles et mon mal à l’âme figure dans le Top 5 des pires choses qu’elle a eues à vivre. Cependant, sans cette épreuve que nous avons vécue, elle et moi, nous ne serions pas réunis ici aujourd’hui.

Ceci m’amène à vous dire que dans toutes situations difficiles à vivre, il y a toujours deux portes qui sont mises à votre disposition.

Il y en a une qui est très voyante, éclairée par des néons clignotants. Derrière cette porte, on trouve la colère, la peur, la tristesse, la solitude et le désespoir. Il est normal en tant qu’humain d’éprouver de telles émotions. Mais il ne faut jamais oublier qu’il y a une autre porte. Celle-là est plus cachée dans l’ombre. En fait, c’est une sorte de passage secret qui donne accès à une meilleure qualité de vie. N’oubliez jamais lorsque vous vous sentez dépassé par une situation, qu’il existe ce passage secret. Il vous suffit d’avoir le courage de le chercher pour le trouver.

Sachez aussi que rien n’est totalement noir ou totalement blanc, que rien n’est uniquement bien ou mal, c’est la loi de l’équilibre et cette loi s’applique également aux portes dont je vous parle. Plus l’événement que vous vivez vous fera mal, plus le passage secret qui vous sera proposé, illuminera votre existence.

N’oubliez jamais que vous avez le choix et le droit d’accéder à une vie plus heureuse.

Le livre de ma mère « J’ose être Dieu » peut être un excellent guide pour tous ceux qui ne savent où trouver leur passage secret.

Florence Berthold



Cliquez pour voir l'atelier "J'ose être Dieu"

Cliquez ici pour acheter nos livres